La fabrication d’une guitare

Aujourd’hui, on va voir la fabrication des guitares !

Peut-être y a-t-il des personnes parmi vous qui rêveraient de se créer sa propre guitare, ou bien juste des curieux ! On parlera de la guitare électrique et de la guitare classique. C’est moins difficile qu’il n’y parait selon plusieurs témoignages. En effet, on aime tous en jouer, mais peu savent comment ça se passe pour les fabriquer ! Nous allons vous expliquer les grandes étapes nécessaires à la fabrication d’une guitare classique et d’une guitare électrique. Évidemment, nous ne sommes pas tous des professionnels du bricolage, nous ne rentrerons donc pas dans les détails.

 

Guitare classique

Il existe 3 grandes étapes. D’abord la fabrication des éléments constituant la guitare. Ensuite l’assemblage de chacun des éléments. Et enfin la finition. C’est-à-dire, les réglages et tout ce qui est purement visuel comme le vernis. Concernant le matériel, il faudra se procurer divers outils et du bois. On achètera aussi :

  • les frettes
  • le chevalet
  • la rosace
  • les sillets de tête et de chevalet
  • les filets
  • les mécaniques
  • le placage de tête (pièce décorative fine)
  • les nacres (repères visuels sur la touche du manche pour placer ses doigts, généralement ce sont des points)

Schema_guitare_classique

Commençons par la première étape. Déjà, on va fabriquer la pièce maîtresse de la guitare : la table d’harmonie. C’est la partie supérieure du corps de la guitare. Ensuite, on fabrique le manche. Le manche comprend lui-même la tête, là où on accordera la guitare, le sillet de tête, qui sert principalement à maintenir et régler la hauteur de départ des cordes, et la touche, partie qui recouvre tout le manche et sur laquelle on collera les frettes et les nacres. Une fois le manche réalisé, on s’occupe des éclisses, ce sont les côtés du corps, qui relient le fond de celui-ci à la table d’harmonie. Après, on va incorporer le chevalet : pièce qui sert à maintenir élevées les cordes de l’instrument, et qui transmet les vibrations à la table d’harmonie pour les amplifier. Il faudra aussi rajouter son sillet, qui sert à capter les vibrations des cordes pour les transmettre au chevalet.

L’assemblage

Maintenant, passons à l’assemblage. En premier lieu, on doit coller le manche sur la table d’harmonie. Une fois le manche bien fixé, on colle les éclisses sur la table d’harmonie pour ensuite finaliser l’assemblage du corps en ajoutant le fond, et les filets. Les filets servent à joindre de manière propre les éclisses à la table d’harmonie, et les éclisses au fond également. Puis, on s’occupe de la finition du manche en incorporant la touche pour poser les doigts dessus. On n’oubliera pas de bien terminer proprement la jonction entre le talon, qui est le lien entre le corps et le manche, et le corps. Mais aussi la jonction entre le manche et la tête. Enfin, il ne reste plus que la pose du chevalet, et vous pouvez admirer le travail d’assemblage.

In Fine, voici ce qu’on fait pour donner une belle allure à la guitare. On applique la rosace, autour du trou sur la table d’harmonie, ainsi que le vernis, pour la faire briller. Il faut savoir que plusieurs techniques ont été essayées pour appliquer le vernis de la meilleure façon, et le meilleur résultat est obtenu au pinceau. A vous de choisir le vernis en fonction de ses avantages et ses inconvénients. Plus qu’à contrôler la conformité de l’action à la 12ème frette, c’est-à-dire la distance entre les cordes et la touche, et la guitare est fin prête pour être accordée et utilisée ! Voyons maintenant comment cela se passe pour la guitare électrique.

 

Guitare électrique

La fabrication de la guitare électrique suit les mêmes étapes. Ici, on parlera donc plus en détail de la fabrication électronique. Déjà, il convient de se procurer du bois, tous les composants électroniques, mécaniques, et les composants de finition, voici la liste :

  • Les frettes
  • les mécaniques de la tête
  • les mécaniques à l’intérieur de la guitare
  • la prise jack, les fils à souder, un chevalet (avec ou sans vibrato)
  • les micros
  • un truss rod
  • un sélecteur
  • deux boutons (potards)
  • le placage de tête (pièce décorative fine)
  • les nacres (repères visuels sur la touche du manche pour placer ses doigts, généralement ce sont des points)

Un truss rod sert à maintenir le manche droit, et à changer l’inclinaison si besoin est. Le vibrato est l’accessoire qui permet d’apporter une modulation au son directement sur la guitare, autrement dit de faire vibrer le son manuellement. Le sélecteur sert à faire fonctionner les micros indépendamment ou ensemble quand on a 2 ou 3 micros. Quand vous voulez vous lancer et que vous avez tout, nous vous conseillons de faire un croquis taille réelle, une guitare électrique demande plus de précisions qu’une guitare classique. Les potards quant à eux, sont de base par 2, et servent généralement à régler le volume et la tonalité de la guitare.

Anatomie guitare éléctrique

L’étape finale

Pour la fabrication du corps, il ne s’agit pas d’assemblage, étant donné que la guitare électrique n’a pas de caisse de résonance, on taille directement le corps dans le bois. L’assemblage du manche se fait de la même manière que pour la guitare classique, à un détail près : le canal truss rod. Il n’y pas de truss rod sur une guitare classique, mais ne l’oubliez pas sur l’électrique ! Pour assembler le corps avec le manche, il y a 2 écoles : soit on le visse, tout simplement, soit on le colle, à la manière de la Jackson Kelly. Généralement, on préfère les manches vissés, l’assemblage est plus solide.

Ensuite, il convient de faire les découpes dans le corps pour y placer tous ses composants. C’est ainsi qu’on mettra en place la mécanique inapparente du chevalet, le système électronique et mécanique permettant à la prise jack, aux potards, et au sélecteur de fonctionner. Plus que le vernis et la peinture, et la guitare est prête à l’emploi !

 

Conclusion

Nous n’avons pas détaillé l’aspect manuel et matériel de la construction du bois et de l’électronique pour la simple et bonne raison que cet article se veut avant tout instructif sur l’assemblage et les notions de base de l’anatomie. Dites-nous dans les commentaires si un article détaillé sur cet aspect vous ferait plaisir !

Laisser un commentaire